lundi 28 mai 2012

29 mai - rouge sang

Rouge comme le sang versé en Syrie depuis des mois (14 mois) : la Fontaine des Innocents, à Paris, se drape de rouge; les manifestants et amis y viennent vêtu de rouge (ou au moins avec un foulard) et ils peuvent même apporter une bouteille de vin (rouge) parce que ce sera l'heure de l'apéro (19h) - comme quoi il n'y a pas que des musulmans intégristes dans l'affaire. A l'appel de l'association Souria Houria (Syrie Liberté), avec le soutien de la Mairie de Paris et d'Amnesty International.
La date a été choisie en mémoire du 29 mai 1945, formation de la Résistance civile à Damas. Et la démarche rend hommage aux militants syriens qui, le 5 octobre dernier, ont coloré en rouge plusieurs fontaines de Damas, en réponse au véto russe et chinois du Conseil de sécurité de l'Onu, ce véto qui continue à bloquer les réactions internationales aux massacres.
Samedi, je dinais avec quelques Syriens, désespérés par l'impuissance de la communauté internationale, le manque d'autorité de Kofi Annan, la volonté évidente de Bachar Al Assad de conduire le pays à la guerre civile. C'est tellement provocateur, cette image des cadavres alignés, certains si petits...  Omar en venait à espérer que la Turquie passe la frontière et s'empare du Nord de la Syrie - au moins, il pourrait revoir sa famille, coincée à Alep. Mais la guerre là-bas, c'est tellement terrible pour l'ensemble de la région, donc pour la planète.



Aucun commentaire:

Publier un commentaire